Skip to content
contraception injectable sayana press

auto-injection

(Sayana press)

contraception injectable sayana press

Qu’est-ce que le sayana press?

C’est une nouvelle formule de contraceptif injectable, composé d’une dose de progestatif courant, à usage unique et pré-rempli. Il est injecté dans le tissu adipeux (sous-cutané) avec une aiguille de 9,5 mm.

contraception injectable sayana press

Sayana press

de protection

3 mois

de protection
contraception injectable sayana press
1 injection en sous-cutanée chaque 3 mois en dose unique soit:
- Dans la partie postéro-supérieure du bras
- Ou dans l’abdomen
- Ou dans la cuisse
1 injection en sous-cutanée chaque 3 mois en dose unique soit:
– Dans la partie postéro-supérieure du bras
– Ou dans l’abdomen
– Ou dans la cuisse

1 injection en sous-cutanée chaque 3 mois en dose unique soit:
– Dans la partie postéro-supérieure du bras
– Ou dans l’abdomen
– Ou dans la cuisse

Mécanisme d’action

contraception injectable sayana press

– Épaissit la glaire cervicale
– Empêche l’ovulation
– Diminue l’épaisseur de l’endomètre

contraception injectable sayana press
Pourquoi
Sayana Press?

– Facile à utiliser
– Peut être utilisé de manière discrète
– Sans danger et efficace
– Relativement de longue durée et retour à la fertilité à l’arrêt
– Peut être interrompu sans l’aide du prestataire
– Ne gêne pas durant le contact sexuel
– Peut être utilisé pendant l’allaitement

Points clés

– Méthode de contraception de courte durée, injectable en SC
– Pré-rempli pour s’assurer que la dose correcte soit administrée
– Facile à utiliser par les relais communautaires qui ne font pas d’injection
– Pratique, efficace, discret et moins cher
– Peut être utilisé en auto-injection à domicile
– Disponible en pharmacie et dans les centres de santé publiques et privés

indications

Les femmes qui peuvent utiliser le SP sont celles qui :
– allaitent un bébé d’au moins 6 semaines
– ont ou n’ont pas d’enfants
– ne peuvent ou ne veulent pas utiliser d’autres méthodes
– ont une IST y compris le VIH
– qui prennent des médicaments y compris les antirétroviraux (ARV) pour traiter le SIDA.

contre-indications

– Femmes accouchées de moins de 6 semaines
– Femmes enceintes
– Femmes diabétiques, hypertendues, cardiopathies
– Femmes avec maladies graves de foie, de cerveaux
– Femmes avec cancer du sein, rhumatisme

effets secondaires
(courants)

– Aménorrhée
– Petits saignements ou saignements irréguliers (spotting)
– Prise de poids
– Tension douloureuse au niveau des seins

effets secondaires
(moins fréquents)

– Baisse de tension
(maux de tête, vertige, fatigue)
– Sauts d’humeurs
– Saignement

© Lydia DKT. Tous droits réservés